Un passage chez le kiné peut-il soulager la névralgie ?

La névralgie ou arnoldalgie marque la présence de souffrances sur le trajet d’un nerf. Ces maux peuvent durer longtemps, ou s’exciter rudement. Il existe différents types de névralgie : Névralgie cervico-brachiale, d’Arnold, dentaire, pudendale, faciale,… Le point sur les principaux signes, les causes et les thérapeutiques d’une névralgie. Mais quels sont les symptômes de la névralgie d’Arnold? et comment se soigne t-elle?

C’est quoi la névralgie ?

La névralgie d’Arnold est une douleur causée par des lésions nerveuses ou une irritation. Les affections associées à la névralgie comprennent le zona, la névralgie du trijumeau et le diabète. Parfois, des douleurs, des engourdissements, des picotements ou d’autres sensations désagréables le long du trajet nerveux peuvent être accompagnés. Le traitement est souvent difficile et long. Cela peut inclure la prise de narcotiques (opioïdes), d’anticonvulsivants ou d’antidépresseurs, ainsi que des séances de physiothérapie et d’autres approches holistiques. La névralgie n’indique pas nécessairement un trouble sous-jacent. Cela peut se produire lorsqu’un membre est soumis à une pression prolongée, par exemple lorsque votre pied « s’endort ». Pour en savoir plus, visitez le site nevralgies.fr

L’arthrose cervicale touche principalement les personnes de plus de 40 ans. Les microtraumatismes répétés de la région cervicale augmentent le risque d’arthrose à ce niveau, comme la déformation cervicale, le fait que vous ayez subi un traumatisme (comme le coup du lapin), et même le besoin d’un professionnel dans cette région de la colonne vertébrale.

Les différentes névralgies

Selon le nerf atteint, il existe plusieurs types de névralgies et aussi névralgie d’Arnold symptômes:

  • Névralgie faciale : Il s’agit de la forme de névralgie la plus courante. Elle touche le nerf trijumeau et provoque des douleurs particulièrement intenses dans la moitié du visage (paupières, palais, joues, orbites) ;
  • Névralgie cervico-brachiale : également connue sous le nom de sciatique cervicale ou sciatique du bras, cette névralgie affecte les nerfs du cou qui courent le long du bras. La douleur peut être ressentie dans le cou, la clavicule, le haut du dos, les épaules et les bras ;
  • Névralgie d’Arnold : elle affecte le nerf d’Arnold et se présente comme une douleur localisée dans le crâne et le cou ;
  • Névralgie dentaire : Principalement causée par la carie dentaire, ce type de névralgie se caractérise par une douleur particulièrement intense dans la bouche. Elle affecte l’ensemble du nerf qui innerve tous les éléments buccaux ;
  • Névralgie pudendale : Ce type rare de névralgie est particulièrement douloureux. Cette névralgie affecte les nerfs situés profondément dans le bassin, provoquant une douleur intense dans l’os pubien. Cette névralgie ne peut être confirmée que par un examen médical, qui variera selon la cause pathologique. Par exemple, en cas de névralgie infectieuse ou auto-immune, le médecin prescrira une prise de sang complète pour confirmer ses soupçons. D’autres examens permettent également d’identifier le nerf atteint : radiographie, scanner, IRM, etc.

Comment soigner la névralgie et est-ce qu’un passage chez le kiné peut-il la soulager?

Quand la douleur est très intensif, le thérapeute peut employer des corticoïdes ou aussi des opiacés (dérivés des opioïdes) La kinésithérapie permet également de soulager la douleur et d’éviter les récidives, les tractions, les massages, les exercices d’étirement, de tonification et de relaxation de la zone touchée sur la table vertébrale, l’apprentissage d’une bonne posture pour ne pas réactiver la douleur. La physiothérapie est fortement recommandée pour prévenir les récidives. Les kinésithérapeutes peuvent prescrire des exercices d’étirement et de musculation adaptés et apprendre à maintenir une hygiène de mouvement et de posture en fonction des métiers exercés. Par exemple, travailler devant un ordinateur nécessite une excellente ergonomie afin que la zone du cou ne soit pas trop sollicitée. L’école du dos et l’ostéopathie sont une ressource intéressante. Le fait de porter un collier en mousse ou encore l’usage d’un traversin ajusté peut secourir et aide à adoucir la douleur.

La chirurgie est utilisée lorsque des complications graves sont diagnostiquées, telles que des lésions nerveuses ou artérielles : ce sont des conditions où les nerfs, la moelle épinière ou les artères sont comprimés.